Lettre ouverte à la bonne éducation

Le pyjama est propre, il est même porté pour la première fois. Notez ce détail qui a toute son importance car c’est peut être bien la seule chose de politiquement correct de notre soirée.

Tout d’abord, avec ma voisine, qui est aussi mon amie, on a discuté et tordu la tête verbalement à toutes les calories possibles. Ce qui nous a invariablement conduites vers un retard de planning certain. Première irrégularité de la soirée…, « les enfaaants on reeeentre, il faut viiiiiiiiite aller à la douche, manger, brosser les dents, pipi, histoire… et au lit » Excusez du peu, mais forcément ça vous chamboule le quotidien d’une femme au foyer les gars!

Et c’est à ce moment précis que tout bascula…

Alors que l’enfant subissait, oui oui SUBISSAIT, un lavage capillaire…, une foutu micro goutte de shampoing a jugé utile oui le shampoing prend des décisions qui ignore encore ça?!? d’aller se loger dans l’œil de mon enfant!!!

#NabillaAllo #iladushampoindansloeil

Alors là début de la débandade « maman ze dois aller aux zurzences », « maman ça faaaaaaaaaait maaaaaaaaaaal », « maman… », « mamaaaaaaaaaaaaaan…, aaaaaaaaaah, mamaaaaaan » je vous épargne les décibels et trouve utile de préciser qu’il ne s’agissait que d’une goutte de shampoing dans l’œil, et non d’un écartèlement!

En tant que mère avertie, digne, responsable… je lui ai proposé de défier toutes les bonnes manières, de bousculer tous mes principes de valeurs alimentaires et d’envoyer valser la bonne éducation! #bipolaire

Assis sur le plan de travail, je lui ai fait avaler deux petits suisse, bah oui goût fruit les gars un minimum! Et deux compotes eh eh je suis une mère responsable tout de même! Pas de brossage de dents #cariesonnapaspeurdevous et une histoire et au lit.

Par contre, j’ai mis tout mon cœur à lui lire une belle histoire, ce moment qu’il aime tant n’est pas à bâcler. Je lui ai caressé le visage et  les cheveux, je lui ai dit tout mon amour tout bas et je l’ai embrassé comme si sa vie en dépendait.

Alors chère bonne éducation, je me permets de te tutoyer, surtout ce soir et de te dire tout mon amour. Tu donne du rythme à nos vies, je te trouve ancestrale, indémodable et salutaire. J’aime ton goût suranné et les souvenirs que tu fais remonter. Mais ce soir plus que tout j’ai aimé t’envoyer paître et me jouer de toi. J’aime lui apprendre que les règles sont indispensables mais plus que tout, j’aime lui faire goûter le sucré, l’épicé de l’interdit et de la transgression. Parce que soyons honnête…, c’est si bon!

Je vous souhaite une bonne soirée, et si la royauté me lit, pardon… ou pas! (La qualité des photos est à la hauteur du reste, restons courtois!)

Charlotte

 

2 thoughts on “Lettre ouverte à la bonne éducation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s