Week-end frictions…, et petits bonheurs [31/ 52]

Bon les filles, je vous préviens ce post est pour vous.

En revanche si vous êtes un mec, macho de surcroît, que vous n’aimez pas qu’on pointe vos défauts du doigt…, fuyez, parce que ce qui va suivre ne va pas vous plaire #jmenfous

Non mais ils se croient tout permis!

J’aimerai bien savoir d’où leur vient cette espèce d’arrogance naturelle et mal placée sur leur soi-disant fatigue toujours plus légitime que la notre, sur cet espèce d’aplomb vulgaire qu’ils ont lorsqu’il s’agit de nous faire comprendre que c’est normal tout ce qu’on fait pour eux dans la maison?!?

Ils le pensent vraiment que c’est génétique cette histoire?! #bandedidiots que tout comme le corps de la femme est fait pour enfanter, tout ce qu’on fait d’ordre ménager rime avec naturel chez nous! Rappel messieurs: c’est pas parce qu’on est physiologiquement faite pour enfanter qu’on passe 9 mois de kiffe ou que l’accouchement est une croisière! Eux qui pleurent quand ils ont le nez qui coule… #allomamanbobo

Bref, voilà que dimanche on se crêpe le chignon à s’en créer une calvitie précoce, pour des histoires de rangement et de manque de sommeil #chuipastabonniche

Et là, oh comble de la mauvaise foi, monsieur joue les effarouchés en s’insurgeant du ton que j’emploi, en scandant qu’il ne faut pas en faire toute une histoire, me faisant passer encore et toujours pour l’hystérique névrosée de base!!! #coupbas

Les images qui vont suivre ont pour vocation de faire redescendre la pression, oui oui je suis sûre que vous êtes énervée vous aussi!

WP_20160807_019 WP_20160807_021 WP_20160807_022 WP_20160807_023 WP_20160807_025 WP_20160807_027 WP_20160807_029 WP_20160807_033 WP_20160807_035 WP_20160807_039 WP_20160807_042 WP_20160807_043 WP_20160807_045 WP_20160807_049 WP_20160807_054 WP_20160807_055 WP_20160807_056 WP_20160807_064 WP_20160807_070 WP_20160807_084

C’est au moins ce qu’il me fallait pour passer une bonne journée après cette matinée de merde #mercichéri

Soyons objectives:

Oui on est exigeante, rien n’est jamais aussi bien fait que lorsqu’on le fait nous-même, on résiste a priori mieux qu’eux à la fatigue, on a toutes la capacité de faire 1000 choses à la fois, le cerveau assez réactif pour être à la maison quand on est au boulot et au boulot quand on est à la maison!

OK!

Donc, vous pensez que ça vous donne le droit de tout mettre sur le compte des hormones, de nous faire passer pour des nanas aliénées par la serpillière, de nous lâcher des phrases oh combien stériles, du genre « pètes un coup ma grande »! #philosophie

Alors les gars, posez-vous dans le canapé comme vous le faîtes si bien et regardez-nous. Regardez-nous vraiment. On ne part jamais à vide, on ramasse toujours quelque chose en chemin, on revient toujours d’une pièce les bras chargés d’une panière de linge ou de choses à ranger. On a tellement souvent une éponge dans la main qu’on croirait qu’elle est collée à notre paume, on passe notre temps à courir, on nettoie, on range, on fait à bouffer, on fait les lits de tout le monde et cerise sur le gâteau on se tape vos poils de culs sur la cuvette et dans la douche!

On se lève le matin en sachant déjà qu’avant de poser le pied par terre nous habiller, nous brosser les dents et nous maquiller sont loin d’être nos seules préoccupations, on en est déjà à faire la liste de course dans notre tête. On se couche le soir et avant de nous endormir on sait déjà qu’il faudra absolument penser à mettre des gâteaux dans le sac du petit pour le goûter de demain, lui mettre les bottes de pluie au cas où, téléphoner à l’assurance, passer au pressing…

Alors oui, vous nous devez le respect pour ça, parce que tout ce qu’on fait nous demande souvent du temps et parfois du courage. Nous ne sommes pas vos employées de maison. Et si on le « fait parce qu’on veut bien le faire » selon vos dires, #quellerépartie c’est aussi parce que c’est une façon pour nous de veiller sur le foyer, de vérifier que tout est en ordre, que personne ne manque de rien, qu’on a bien fait notre travail pour notre famille. Et lorsque vous, vous remettez ça sur le compte des lubies et des cycles menstruels c’est comme nous dire qu’on est que des grosses connes qui triment pour rien!

Effectivement, même si ça vous fait souvent rire, même si vous prenez ça trop souvent pour un jeu, ça nous blesse et nous rabaisse à une petite chose!

Je ne suis pas une petite chose.

Aucune femme capable de mener de front son travail, son couple et sa vie de famille, l’entretien de sa maison, de faire à manger pour tout le monde et de trouver encore la force de rire le soir ou mieux de s’envoyer en l’air n’est une petite chose. Alors avant de jouer les gros bras, ou de vous planquer derrière vos sourires arrogants, ou pire encore de vous plaindre de nous, respectez ce que vous ne saurez jamais faire: gérer tout à la fois!

Sur ce je me retire et vous salue!

PS: la photo de couv’ c’est comme vous dire que malgré tout je l’aime #coeurdartichaud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s