L’amour se consomme brûlant

L’amour, pardon l’Amour.

Celui avec un grand A.

Celui qui nous brûle les ailes et nous fend parfois le coeur. Celui qu’on mérite de rencontrer mais qu’il faut aussi savoir se donner la chance de vivre.

Il y a des histoires qu’on croit d’amour mais qui ne sont rien que deux personnes qui se rencontrent, se touchent et se quittent. Ce sont des histoires.

Il y a aussi les histoires qui font taper ton coeur jusque dans tes tempes, celles qui te font soulever le ventre plus fort que dans un manège, qui te font couler les larmes si souvent que tu te demande encore pourquoi tu en redemande.

Les histoires charnelles, les histoires de potes qui dégénèrent, les tentatives, les expériences, celles qui démarrent au petit matin pour se finir à l’aube, celle qu’on aurait jamais dû commencer, celles qui resteront un bon souvenir pour les dimanches pluvieux.

images (1) images (2) images (3) images (4) images (5) images téléchargement (1) téléchargement (2) téléchargement (3) téléchargement (4) téléchargement

Et puis il y a l’Amour que l’on se doit de consommer brûlant.

Un jour on se rencontre, on s’aime, on batifole, on s’amuse, on se comprend, mieux on se complète. Le jour d’après on se ressemble un peu moins, on rit plus rarement et on fait des concessions. Plus tard on ne se comprend plus sur rien, on se demande même ce qui a pu un jour nous rapprocher, tout est sacrifice.

Un jour on peut ne plus s’aimer. Ca arrive.

Parfois il arrive que la vie manque de saveur. Que tout soit déjà vu et revu, qu’il n’y ait plus de surprise ni de découverte. Parfois.

Je l’ai rencontré, ça n’était pas prévu. J’étais en couple, il me plaisait tellement. On s’est aimé très très fort. La routine s’est immiscée entre nous. Je l’ai aimé un peu moins surement, il m’a délaissée à son tour. Il y a eu un événement.

Tout est ressorti, ma colère, ma tristesse mais par dessus tout, mon amour.

Si toute votre vie est tiède et sans saveur vous perdrez le goût, celui du sucré et celui de l’amer.

Vivre c’est aussi se brûler et guérir. Tout comme aimer.

Si vous vous aimez tout peut se surmonter avec de l’amour et de l’honnêteté. Si votre coeur ne fait plus jamais boum-boum pour lui n’attendez pas le matin d’après ni le suivant. Cet organe est là pour battre et vous maintenir en vie, pas pour être endormi.

Ne mettez jamais votre coeur au frais c’est un conseil.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s