Week-end dans le Lauragais…, et petits bonheurs [17/ 52]

Mon dieu comme il avait mal commencé ce foutu week-end!

Coincée au bureau toute la journée de samedi, pluie battante et froid de canard j’ai raté l’anniversaire d’une petite princesse, bref j’avais la gueule de travers!

Se sont enchaînées les deux heures de trajet les plus longues de ma vie. Barricadée entre quatre portières et attachée par une ceinture dans une voiture à se dire nos vérités avec Roméo… Ca pique!

Enfin il y a eu notre arrivée qui a mouillé les yeux de ma maman, ma dame de coeur serrée très fort dans mes bras, mon frère qui a ravi Noam, un apéro mérité, apaisant et salutaire!

Une nuit et des prémices de réconciliation. Un matin et une petite balade. Des fleurs et du muguet délicatement parfumé.

WP_20160501_001 (2) WP_20160501_008 (2) WP_20160501_011 (2) WP_20160501_012 (2) WP_20160501_013 (2) WP_20160501_014 (2) WP_20160501_015 (2) WP_20160501_016 (2) WP_20160501_017 (2) WP_20160501_018 (2) WP_20160501_019 (2) WP_20160501_020 (2) WP_20160501_021 (2) WP_20160501_022 (2) WP_20160501_024 (2) WP_20160501_025 (2) WP_20160501_026 (2) WP_20160501_028 (2) WP_20160501_029 (2) WP_20160501_030 (2) WP_20160501_031 (2) WP_20160501_032 (2) WP_20160501_033 (2) WP_20160501_034 (2) WP_20160501_035 (2) WP_20160501_037 (2) WP_20160501_039 (2) WP_20160501_040 (2) WP_20160501_041 (2) WP_20160501_042 (2)

Il y a eu ces collines vallonnées et ces champs fouettés par les vents forts du Lauragais. Il y a eu ces fleurs de bord de route rassemblées pour créer un parfait bouquet champêtre poétique et bohème. Il y a eu une table fleurie et remplie d’amour de famille et d’amis.

Il y a eu des dégustations de vin…, un repas arrosé et des éclats de rire. J’ai goûté un rhum qui va s’ajouter à la liste de ceux que j’aime déjà avait-on vraiment besoin de ça, un départ qui n’en finissait plus de se faire…, ou pas, de la musique et de la danse comme si c’était samedi soir.

Bref, on était chez les toulousains, chez les « fous » comme on les appelle affectueusement et je vous jure qu’ils portent très bien leur nom!

On a rit, on a dansé, on a picolé et… bon dieu que ça fait du bien!

Il faut vivre, embrasser les gens qu’on aime et leur dire qu’on les aime. Il faut trinquer à la vie et la vivre mieux. Il faut profiter de ces petits riens qui forment notre Tout.

Il faut aimer la vie et l’aimer même si
Le temps est assassin et emporte avec lui
Les rires des enfants et les mistral gagnants...

Je vous embrasse bien fort

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s