Week-end à attendre l’éclaircie…, et petits bonheurs [8/ 52]

Cette semaine a été plus agréable qu’une enfilades de journées au bureau mais moins trépidante qu’un spring break à Cancun! Notez immédiatement que je risque de me plaindre et que dans ma « râlerie » je reste une meuf sympa qui prévient son lectorat du ton de cet article et des risques que vous encourez si vous cliquez sur « Lire la suite »! Lol.

Quelque peu contrainte à poser des congés pour garder Noam je me suis dis cool si Roméo pose lui aussi ça permettra de passer quelques jours en famille… Connaissez vous la définition du mot fantasme => représentation imaginaire traduisant des désirs plus ou moins conscients. Bah là déjà t’as bien compris que pour les vacances genre cool, c’est râpé les gars! Bref, je suis partie à Toulouse voir ma vieille dame et l’embrasser le temps y était digne de ma Normandie natale pour rester polie, puis retour sur Montpellier avec Roméo qui bosse avec une pelle à la main les joies de la construction et enfin Noam malade tout le week-end bassine main gauche, mouchoirs main droite et mes yeux pour pleurer de voir mon doudou dans cet état! 

WP_20160228_006 WP_20160228_017 WP_20160228_010 WP_20160228_016 WP_20160228_014 WP_20160228_019 WP_20160228_012 WP_20160228_013 WP_20160228_023 WP_20160228_020 WP_20160228_021 WP_20160228_011 WP_20160228_024 WP_20160228_009 WP_20160228_026 WP_20160228_027 WP_20160228_028 WP_20160228_030 WP_20160228_032

Puis dans tout ce tumulte banal, quotidien et tellement commun oui j’en ai conscience, il y a eu une éclaircie dimanche. Celle que j’attendais. Noam a enfin repris des forces et la pluie a cessé. La lumière est enfin rentrée dans la maison.

J’ai pris mon fils et je l’ai baladé en poussette car il était encore très faible. Ca m’a rappelé les longues balades que je lui faisait faire il y a maintenant quelques temps. Emmitouflé sous ses couches de tissus et engoncé dans cette poussette désormais un brin petite pour lui il m’a dit en fronçant le nez « ça fait du bien maman d’aller un ti’ peu dehors »

Je me suis sentie Wonder Woman ayant accomplie sa super mission. On a regardé les arbres fleuris et on a soufflé plus fort que le vent avec nos bouches et nos microbes. On a maudit cette roue qui couine plus fort que moi quand je ne suis pas contente, on a dit « encore un petit tour », on a cueilli une branche pour mettre des fleurs dans un vase, on est rentré se mettre au chaud tout revigoré.

Oui mes vacances n’étaient pas celles dont je rêvais, effectivement mon week-end a été dur et sans aucun plaisir.

Mais on m’a appris à voir le verre à moitié plein alors je ne retiens que cette belle éclaircie et tous les câlins guérisseurs, nos « je t’aime » plus forts que les bobos, nos papouilles plus belles que nos fatigues cumulées.

JE SUIS MAMAN

JE L’AIME

MON BONHEUR C’EST LUI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s